Loading

La vie du projet

 

 

Les prochains travaux vont se poursuivre sur les secteurs amont et aval en novembre et décembre 2021 et de janvier à mars 2022.

Les travaux du territoire Entre Saâne et Scie ont débuté courant mars 2021 par le fond de Sauqueville, vallée couvrant les communes de Sauqueville et Manéhouville.

Sur une emprise totale de 500m², ce sont : 3 fascines de 70ml, 2 noues de stockage et d’infiltration de 70ml, reprise d’un chemin d’exploitation et 1 saignée de transfert hydraulique.

 

Localisation des 3 fascines

 

 

Ces travaux ont été réalisés avec le concours financier de l’agence de l’eau Seine-Normandie.

Une enquête publique a été menée du mardi 10 décembre 2019 au lundi 13 janvier 2020 inclus, concernant le projet d'aménagement d'ouvrages semi-naturels sur le territoire " Entre Saâne et Scie". Elle s'est déroulée sur le territoire des communes d'Ambrumesnil, Arques-La-Bataille, Auppegard, Bertreville-Saint-Ouen, Colmesnil-Manneville, Manéhouville, Offranville, Omonville, Ouville-La-Rivière, Saint-Aubin-Sur-Scie, siège de l'enquête, Sauqueville, Thil-Manneville et Tourville-Sur-Arques.

 

Cette enquête a porté sur une autorisation loi sur l'eau. Le projet d'aménagement d'ouvrages semi-naturels sur le territoire " Entre Saâne et Scie " a pour but la résolution des problèmes de ruissellement, d'érosion et d'inondations sur les bassins versants de la Saâne et de la Scie.

 

L'autorité compétente pour prendre les décisions portant les déclarations d'intérêt général et d'utilité publique est le Préfet de la Seine-Maritime. Pendant toute la durée de cette enquête, le dossier (en version papier) et le registre était déposé à la mairie d'Offranville où les intéressé ont pu en prendre connaissance aux jours et heures habituels d'ouverture de ses bureaux au public.

 

M. Jean-Bernard BEHETS, ingénieur-conseil judiciaire retraité, était désigné comme commissaire enquêteur.

Deux réunions publiques ont été organisées pour présenter ce projet territorial.

Une diffusion a été faite auprès de la presse écrite, les mairies et les commerces des 14 communes concernées.