Loading

Les actualités

Travaux en espace rural - Rainfreville et Tocqueville en Caux

 

Le Syndicat Mixte des Bassins Versants Saâne Vienne Scie entame son programme d’aménagement en espace rural pour le premier trimestre 2021. Ce programme débute par les communes de Rainfreville et de Tocqueville-en-Caux. Suite à la concertation entre les différents acteurs, la validation des emplacements des aménagements, les déclarations réglementaires, les travaux ont pu débuter.

 

A la suite d’un long processus de concertation et de demandes réglementaires, le premier coup de pelle a été donné en ce début d’année, annonçant la création de plusieurs mètres linéaires d’aménagements. Johann Wattiez, technicien Espace rural et Environnement au SMBV SVS, coordonne les travaux : « la création d’une série d’aménagements permettra de réguler les écoulements des eaux de ruissellement agricole et de limiter les coulées de boue en période de fortes pluies ». En effet, des inondations sur les habitations, les voiries et les transferts de limons dans la Saâne sont monnaie courante sur le secteur.

Suite à la négociation entre l’agriculteur, les propriétaires, les riverains et la commune, voici quelques chiffres pour imager le chantier dit « hydro écologique » :

 

335 mètres de talus Cauchoix, 440 ml de noue d’infiltration et de guidage, un passage à gué, une zone de délestage hydraulique, 2 saignées de transfert vers un boisement forestier, une mare d’infiltration de 180 m² et la plantation d’une haie de 325 ml composée avec des essences régionales (Fusain, Cornouiller, Bourdaine, Charme, Viorne, Hêtre) et des hauts-jets (Chêne, Noyer, Tilleul).

 

L’ampleur de ces aménagements est assez exceptionnelle sur notre territoire : sans la volonté de l’agriculteur et des riverains, ce projet n’aurait pas vu le jour.

 

 

 

Outre l’objectif de protection des biens et des personnes, ces aménagements permettent d’offrir une zone refuge pour la faune et la flore de nos campagnes, ils retiennent les produits phytosanitaires et limitent ainsi leur dispersion dans la Saâne et la Mer.  Avec la plantation de 1 000 arbres ce sont aussi environ 22 tonnes de carbone capté chaque année, participant ainsi à limiter les conséquences de l’accélération du dérèglement climatique.

 

Des aménagements hydro-écologiques qui perdurent dans le temps.

 

Afin de pérenniser ces aménagements, une convention appelée « Obligation Réelle Environnementale » engage l’agriculteur, les propriétaires et le Syndicat Mixte des Bassins Versants SVS à suivre et entretenir les aménagements durant 50 années. Cet acte notarié suit les étapes de succession de la parcelle…

Ces aménagements ont pu être mis en place grâce à la participation financière de l’agence de l’eau Seine-Normandie.