Loading

Le contrat de territoire Eau et Climat

Saâne et Scie

  • Octobre 2021: Pêche en basse vallée de la Saâne
Dans le cadre du projet de reconnexion de la Saâne à la mer, des inventaires faunistiques et floristiques ont débuté depuis le début de l'année sur les communes de Quiberville, Ste Marguerite et Longueil. Afin de disposer d'un recensement précis de la biodiversité, tous les cortèges sont étudiés: les plantes aquatiques, herbacées, arbustives, les amphibiens, les insectes, les oiseaux, .... Début octobre, l'inventaire concernait les espèces vivants dans les cours d'eau et les annexes hydrauliques (fossés en eau, bras morts). Des filets ont été immergés la veille des relevés: Anguilles, Truites fario, Crevettes, Epinochettes, Flets, Bars juvéniles, ont été recensés. La réalisation de ces inventaires s'inscrit dans le respect des procédures réglementaires avant la réalisation des travaux de reconnexion de la Saâne. Nous vous informerons prochainement les résultats de la totalité des inventaires et leurs interprétations .
  • Conception d'outils de communication

L'évènement du SMBV'tour était l'occasion pour le SMBV de créer une exposition présentant le Contrat de Territoire Eau et Climat Saâne et Scie et les grandes actions. Ces roll'up seront mis à disposition des communes concernées lors de la réalisation des travaux. Ils seront également utilisés pour tous évènements permettant de promouvoir ce contrat.

  • SMBV'Tour le 16 septembre : une vingtaine d'élus ont parcouru notre territoire

Les élus du territoire avaient à cœur de connaître plus intimement les missions du SMBV, afin de comprendre et par conséquent, d’agir, avec une plus grande implication dans les actions menées par le SMBV.  Le SMBV’tour a permis de leur présenter les actions menées par le Syndicat. Au programme, ce sont des thématiques comme le projet territorial de la basse vallée de la Saâne, la restauration de la continuité écologique et des zones humides, la biodiversité, la prévention des inondations et la Culture du Risque, l’adaptation au changement climatique, … qui ont été abordées.

 

  • Rando'vélo le 11 septembre : une trentaine de participants ont parcouru la vallée de la Saâne

Une vingtaine de participants se sont lancés à vélo pour parcourir la vallée de la Saâne de Quiberville sur Mer à Gueures en passant par les communes de St Denis d'Aclon et Ouville la Rivière. Les paysages vallonnés ont mis à l'épreuve les mollets des cyclistes, mais quel plaisir de partir à la découverte des moulins (pour la plupart privés) de la vallée et d'écouter un animateur passionné par son travail. Samuel COMONT, technicien Gestion des milieux aquatiques au Syndicat Mixte des Bassins versants Saâne Vienne Scie, a présenté l'histoire de certains moulins, leur fonctionnement et les travaux menés ou à venir sur les chutes d'eau, témoignages d'anciennes activités. M. COMONT explique que certaines chutes d'eau entravent la libre circulation des sédiments et de certaines espèces de poissons comme le Saumon ou la Truite de mer. Il travaille donc avec les propriétaires des moulins pour trouver des solutions et ainsi répondre à l'obligation réglementaire nationale et européenne de mise en conformité. La sortie s'est clôturée par une pause gouter au Château de Gueures, dont des travaux ont été menés sur le cours d'eau en 2015. Aujourd'hui, plus aucune trace ne laisse présager la présence d’un ouvrage hydraulique : la Saâne coule paisiblement à travers la propriété, avec toute la richesse écologique qui l'accompagne. Le SMBV Saâne Vienne Scie remercie les propriétaires d'avoir permis de découvrir ces sites remarquables. 

  • Travaux d'arasement de merlons - Basse vallée de la Saâne

L’arasement de merlons, pourquoi ?

 La basse Saâne est longée, en partie, par des merlons (talus). Cet héritage historique a plusieurs origines: aide à la navigation des bateaux de pêche remontant  jusqu’à Longueil, curage de la Saâne. Aujourd’hui, la connexion entre la rivière et le fond de vallée (prairies humides) est fortement perturbée.

 

Sous l'influence de la marée, les entrées d'eau de mer se font jusqu'à l'ancienne ferme Sturdza (en aval de Longueil). L’arasement de merlons ou brèches faciliteront les échanges en eaux saumâtres entre cours d’eau et annexes hydrauliques, prairies riveraines.

Dans un objectif environnemental, l’épandage des crues vers les parcelles riveraines du fond de vallée permettra de diversifier les milieux (fossés humides, micro-vasières, mares permanentes, prairies humides, etc) aidant  ainsi l’implantation d’une flore diversifiée typique et d’une faune associée. Cette flore des milieux humides estuariens pourra alors s’exprimer, aidant ainsi à la biodiversité locale (milieux propices au nourrissage des certaines espèces d'oiseaux).

 

 

Les travaux :

Cette semaine débute les travaux d'arasements et de brèches dans les merlons sur les terrains du Conservatoire du Littoral : 2000m3 de terre vont être exportés. Une partie des remblais servira à créer un talus cauchois planté en pourtour d’une ferme à Quiberville sur Mer.

Le gain hydraulique des travaux d'arasement des merlons n'est plus à démontrer: en effet, 25 hectares de prairies seront  d’avantage disponibles en période de crue.

Il est également prévu de mettre en place des aménagements agricoles type abreuvoirs et clôtures afin de protéger les berges du piétinement des bovins et de maintenir la végétation en berge. 

Ces travaux s'intègrent dans le projet de reconnexion de la Saâne à la mer. Ils sont financés par l'agence de l'eau Seine-Normandie dans le cadre du Contrat de Territoire Eau et Climat Saâne et Scie à hauteur de 80%. Les 20% restants restent à la charge du SMBV.

  • Inventaires archéologiques
  • Travaux en fond de vallée - marais d'Eglesmesnil (avril à juillet 2021)

 

Les travaux de restauration hydro-écologique du marais d’Eglemesnil ont commencé avec l’abattage de peupliers en berge en aval du pont de Royville du 26 au 28 avril dernier.

Ces arbres vieillissants et inadaptés aux berges (faible enracinement) menaçaient de basculer dans le cours d’eau.

La route départementale a été barrée à la circulation pour la mise en sécurité du chantier de démontage. Les rémanents de coupe évacués seront valorisés en plaquettes et bois de chauffage.

 

Des plantations d’espèces adaptées aux berges (aulne par exemple) seront réalisées à l’automne en remplacement.

 

 

Un essaim d'abeilles a été dérangé lors des travaux. Cet essaim a été sauvé grâce à l'intervention de notre technicien.

 

Fin juin ont débuté les travaux d'arasement de merlons pour optimiser l’expansion des crues, la création de noues, l’évacuation de remblais, la restauration de zones humides, la végétalisation.

  

  • Travaux sur le versant du marais d'Eglesmesnil (hiver 2021)

 

Des travaux ont été réalisés sur le versant afin de protéger la source de la fontaine du Raux et la zone humide du marais d'Eglemesnil. Les aménagements réalisés sont: 

- 450 ml d'une haie double rangs

- 8 haies de 90ml soit 1800 arbres d'essences régionales

- 3 fascines de 30 ml de fascines

- 40 000 m² de remise en herbe

 

 

 

  • Lancement de l'étape opérationnelle de la reconnexion de la Saane à la mer - 1er timestre 2021

 

- Recrutement d'un AMO (Assistant à Maitrise d'Ouvrage)

- Lancement des prestations Inventaire Écologique

- Lancement des prestations Évaluation Environnementale (Étude d'impact)

- Lancement des prestations Maitrise d’œuvre

 

 

  • Longueil: Restauration des berges de la Saâne - Décembre 2020

 

Le premier coup de pelle a été donné le long de la route départementale 127. A cet endroit, un méandre marqué de la Saâne dirige le courant vers la berge, cette dernière faisant office d’accotement le long de la route départementale. Une érosion était surveillée sur une berge abrupte et instable. La crainte de voir des désordres sur la route départementale nous a poussé à agir !

 

Agir pour renforcer ce talus.

Un tunage forestier en chêne non traité et un enrochement noyé ont été installés, garantissant la stabilité du pied de berge.

Puis un talutage en pente douce, végétalisé par des essences arbustives et un ensemencement herbacé vient enraciner l’arrière de l’ouvrage.

 

D’autres travaux seront réalisés tout au long de la Saâne jusqu’à son exutoire. Cette action est financée par l’agence de l’eau Seine-Normandie dans le cadre du contrat de territoire Eau et Climat et le SMBV SVS.

 

Contrat financé par